English

Accueil > Travailler à l’OSUG > Concours > En cours > CNAP | Concours 2017




Rechercher

Terre Univers Environnement

CNAP | Concours 2017

par DA Observation - 20 décembre 2016

Les concours CNAP 2017 sont ouverts.
Pour de plus amples informations et postuler à ces concours, consultez le site du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Les besoins de l’OSUG en matière de tâches de service pour les concours CNAP 2017 sont détaillés ci-dessous pour chacune des trois sections :

Au niveau national, 6 postes d’astronomes et 7 postes d’astronomes-adjoints ; 2 postes de physiciens et 2 postes de physiciens adjoints en TI ; 2 postes de physiciens et 1 poste de physicien adjoint en SCOA sont proposés au concours. Les candidats sont invités à prendre contact avec les responsables de service, les directions des laboratoires concernés et la direction de l’OSUG durant la préparation de leur dossier, et de bien prendre connaissance de la situation des services proposés vis-à-vis du processus de labellisation de l’INSU (voir la page des services nationaux labellisés).

Section Astronomie-Astrophysique

  • SPIROU / AA-ANO2 : L’IPAG est impliqué depuis 2007 dans l’étude et la réalisation du spectro-polarimètre SPIRou fonctionnant dans le proche infrarouge et qui doit être installé au CFHT fin 2017 ou début 2018. Les tâches de service ci dessous sont définies au niveau national (affichage IRAP, IPAG, IAP, LAM). A court terme (ANO-2) : participation aux tests d’acceptance et de validation de l’instrument à Hawaii (2017), commissionning et vérification scientifique (ayant lieu à Hawaii : 2017 - 2018). A moyen terme :
    • suivi qualité des données et performances instrumentales notamment du point de vue spectropolarimétrique et/ou vélocimétrie
    • optimisation des observations en relation avec l’équipe CFHT
    • optimisation du pipeline d’analyse des données
  • VLT / VLTI / ELT / AA-ANO2 : L’IPAG est impliqué depuis 20 ans dans la réalisation d’instrumentation à Haute Résolution Angulaire, avec en particulier la livraison en 2014 de l’instrument d’optique adaptative SPHERE au VLT et celle en 2015 de l’instrument interférométrique proche infrarouge GRAVITY au VLTI. L’IPAG est également impliqué dans la réalisation de NAOMI et contribue à MATISSE au VLTI. Les tâches de service proposées concernent les instruments de première lumière de l’E-ELT (HARMONI, MICADO, MAORY), l’estimation fine des performances de GRAVITY et la participation au commissionning de MATISSE.
  • CTA / AA-ANO2 : Projet mondial de grande envergure, le Cherenkov Telescope Array (CTA) sera le premier observatoire dans le domaine de l’astronomie gamma des très hautes énergies. CTA est aujourd’hui en phase de pré-construction des télescopes, la phase de production étant prévue de 2018 à 2022. Les tâches de service au niveau national (affichage IRAP, IPAG, LUTH, GEPI) concernent :
    • Le développement des outils de réduction et d’analyse de données spécifiques aux observations Cherenkov, notamment dans son mode "survey"
    • La caractérisation et production de guides de lumière
  • SPHERE-DC/ AA-ANO5 : Le centre de données SPHERE-DC comprend deux composantes formant un centre de référence sur le haut-contraste. Il est constitué d’un centre de traitement de données (CT, infrastructure à Grenoble) et une base de données des cibles observées et résultats (Target Data Base, TDB, infrastructure à Marseille). SPHERE-DC est opéré par l’OSUG, l’OCA, Pytheas et l’Observatoire de Paris. Il permet d’apporter une forte valeur ajoutée aux données d’observation en proposant des outils optimisés. SPHERE-DC met en place des moyens d’exploitation permettant d’assurer le traitement des données, leur pérennité et proposer des produits à valeur ajoutée. Il permet aussi d’assurer leur qualité, leur documentation et leur mise à disposition de la communauté. Les besoins en tâche de service portent d’une part sur le support au traitement des données (import des données, réduction des données, calibrations), et d’autre part sur des actions qui permettront de renforcer les services proposés (expertise polarimétrie IR, support sur la TDB, monitoring de l’instrument, évolution du pipeline, constitution d’une bibliothèque de PSF de référence, ...).

Section Terre Interne

  • RAP/ TS-ANO2 : La tâche de service du RAP portera sur la validation et la valorisation des données accélérométriques, à la fois en lien avec l’activité sismologique des Alpes (propagation/atténuation, effets de site, vulnérabilité) mais aussi dans le cadre des évaluations de l’aléa sismique en Europe, où les échanges et les connexions entre réseaux se développent de plus en plus. Le site central du réseau se trouvant à l’OSUG, la tâche de service portera également sur l’animation de groupes de travail spécifiques du RAP et sur la diffusion des connaissances à destination des partenaires du réseau.

Section Surfaces Continentales Océan Atmosphère

  • AMMA-Catch / SIC-ANO1 : La tâche d’observation s’inscrit dans le cadre des études d’impact du changement d’occupation des sols (déforestation, développement de périmètres irrigués) sur le bilan hydrologique en Afrique de l’Ouest, dans un contexte d’évolution climatique. Elle consistera à mener des observations de long terme des flux d’évapotranspiration, uniques en Afrique de l’Ouest, couplée à une observation des nappes pour documenter la ressource en eau dans la zone critique en Afrique de l’Ouest et modéliser son devenir suivant différents scénarios de changement de l’occupation des sols.
  • GLACIOCLIM / SIC-ANO1 : La tâche de service du SNO GLACIOCLIM portera sur la coordination des activités d’observation et recherche associées, de partage des outils et de distribution des données concernant les différents volets géographiques du SNO (Alpes, Andes, Antarctique). Au-delà du SNO, cette coordination portera sur les activités concernant les différents compartiments de la cryosphère de montagne (glaciers, neige, permafrost) dans le cadre du SOERE CRYOBSCLIM, en cohérence avec la structuration nationale au sein de l’IR- OZCAR dont l’un des enjeux est de rejoindre la feuille de route européenne des ESFRI. Cette coordination devra également intégrer la dimension internationale afin de maintenir la présence de GLACIOCLIM dans les réseaux internationaux comme Global Terrestrial Network for Glaciers (GTN-G), via le World Glacier Monitoring Service (WGMS) et le Global Land Ice Measurements from Space (GLIMS), ainsi que dans le Global Cryosphere Watch (GCW, de l’OMM) et son réseau Cryonet.
  • OHMCV / SIC-ANO1 : Deux nouvelles tâches de services assureraient l’ancrage du SNO dans les priorités de l’INSU et la structuration nationale et européenne des observations associées à l’évaluation du risque hydrométéorologique dans un contexte d’évolution climatique. La première, axée sur le suivi géochimique des bassins méditerranéens renforcerait l’observation sur une gamme d’échelles de bassins plus large que celles des bassins actuellement suivis par le SNO et permettrait ainsi une meilleure caractérisation du fonctionnement des bassins emboités. La seconde concerne l’observation sociale des événements de crue rapide. Cet axe novateur est essentiel pour asseoir des recherches de qualité sur l’évaluation des risques hydrométéorologiques qui manque d’observations pérennes sur la vulnérabilité des territoires. Il s’agira ici de collecter et d’organiser des données sociales concernant l’état de conscience, les activités et les comportements des individus, notamment leur mobilité, au cours ou à la suite de situations de crise hydrométéorologique.

       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2017