English

Accueil > Travailler à l’OSUG > Concours > En cours > CNAP | Concours 2016




Rechercher

Terre Univers Environnement

CNAP | Concours 2016

par Sonia Chabot - 26 février 2016 ( maj : 1er mars 2016 )

Les concours CNAP 2016 sont ouverts.
Pour de plus amples informations sur ces concours, consultez les sites des Sections Astronomie-Astrophysique et Terre Interne et postulez en ligne, avant respectivement les 3 mars 2016 minuit, et 11 mars 2016 à 16h.

Les besoins de l’OSUG pour les concours CNAP 2016 en Astronomie-Astrophysique et Terre Interne en matière de tâches de service sont détaillés ci-dessous. Au niveau national, cette année, 6 postes d’astronomes et 7 postes d’astronomes-adjoints ; 2 postes de physiciens et 2 postes de physiciens adjoints sont proposés au concours.
Les candidats sont invités à prendre contact avec les responsables de service et directions des laboratoires concernés durant la préparation de leur dossier, et de bien prendre connaissance de la situation des services proposés vis-à-vis du processus de labellisation (voir la page des services nationaux labellisés).

Section Astronomie-Astrophysique

  • SPIROU / ANO-2 : L’IPAG est impliqué depuis 2007 dans l’étude et la réalisation du spectro-polarimètre SPIRou fonctionnant dans le proche infrarouge et qui doit être installé au CFHT fin 2017 ou début 2018. Les tâches de service ci dessous sont définies au niveau national (affichage IRAP, IPAG, IAP, LAM) :
    A court terme (ANO-2) :
    • participation au développement et test du pipeline de réduction des données (vélocimétrie et/ou polarimétrie et/ou soustraction des telluriques) (incluant le développement d’outils caractérisant la qualité des données)
    • participation aux tests d’acceptance et de validation de l’instrument à Toulouse puis à Hawaii (2017), commissionning et vérification scientifique (ayant lieu à Hawaii : 2017 - 2018)

      A moyen terme (post-2018) :

    • suivi qualité des données et performances instrumentales notamment du point de vue spectropolarimétrique et/ou vélocimétrie
    • optimisation des observations en relation avec l’équipe CFHT
    • optimisation du pipeline d’analyse des données
  • VLT / VLTI / ELT / ANO-2 : L’IPAG est impliqué depuis 20 ans dans la réalisation d’instrumentation à Haute Résolution Angulaire, avec en particulier la livraison en 2014 de l’instrument d’optique adaptative SPHERE au VLT et celle en 2015 de l’instrument interférométrique proche infrarouge GRAVITY au VLTI. Dans les deux cas il est essentiel de poursuivre l’investissement des instrumentalistes pour valider les performances de ces instruments et pour acquérir un retour d’expérience fondamental pour les études des instruments futurs dans lesquels l’IPAG est impliqué.
    A court et moyen termes, la tâche de service proposée concerne le suivi de performances de ces instruments pendant les phases de validation et d’opération sur site et le retour d’expérience pour les instruments futurs : E-ELT (HARMONI, MAORY puis PCS) et post-VLTI. L’IPAG est également impliqué dans la réalisation de MATISSE au VLTI et soutient un service d’accompagnement du développement de l’instrument, de son commissioning, et des actions à l’interface avec le JMMC.
  • CTA / ANO-2 : Projet mondial de grande envergure, le Cherenkov Telescope Array (CTA) sera le premier observatoire dans le domaine de l’astronomie gamma des très hautes énergies. CTA est aujourd’hui en phase préparatoire, la phase de pré-construction des télescopes étant prévue pour mi-2016-2017, suivi de la phase de production de 2018 à 2022.
    Tâches de service au niveau national (affichage IRAP, IPAG, LUTH, GEPI) :
    • Développement des outils de réduction et d’analyse de données spécifiques aux observations Cherenkov, notamment dans son mode "survey"
    • Caractérisation et production de guides de lumière
  • BASECOL / ANO-5 : La base de données BASECOL est dédiée à l’excitation collisionnelle des molécules astrophysiques. Elle recense l’ensemble des données disponibles, les publications associées et en fournit une évaluation critique. BASECOL est accessible en mode WEB classique et en mode automatique à travers l’utilisation de standards VAMDC d’échange de données. Actuellement, le projet BASECOL est principalement porté par l’Observatoire de Paris (M.-L. Dubernet). L’implication actuelle de l’IPAG porte sur la mise à jour du contenu scientifique de la base et sur le pilotage des évolutions futures. La tâche de service affichée pour 2016 porte sur la responsabilité scientifique de ce projet et concerne notamment les activités suivantes :
    • Animation scientifique de BASECOL
    • Intégration des données dans BASECOL
    • Extension/amélioration des fonctionnalités de BASECOL
  • SPHERE-DC/ ANO-5 : La tâche de service proposée porte sur le traitement à la demande des données SPHERE. Le volume actuel de tâche à effectuer nécessite des forces supplémentaires, et une augmentation de la charge est attendue en 2016. Une expertise en polarimétrie IR serait un plus. L’astronome adjoint(e) recruté pourra aussi participer à d’autres actions en cours (suivi des demandes d’accès à l’interface, évolution du pipeline, monitoring de l’instrument, mise à disposition des données,...).

Section Terre Interne

  • RAP/ ANO-2 : La tâche de service du RAP portera sur la validation et la valorisation des données accélérométriques, à la fois en lien avec l’activité sismologique des Alpes (propagation/atténuation, effets de site, vulnérabilité) mais aussi dans le cadre des évaluations de l’aléa sismique en Europe, où les échanges et les connexions entre réseaux se développent de plus en plus. Le site central du réseau se trouvant à l’OSUG, la tâche de service portera également sur l’animation de groupes de travail spécifiques du RAP et sur la diffusion des connaissances à destination des partenaires du réseau.
  • Sismob : Sismob est le parc national d’instruments sismologiques mobiles terrestres ; il est intégré à l’infrastructure RESIF. Les instruments de Sismob permettent la collecte de données sismologiques sur des objectifs ciblés en l’absence d’observatoires permanents, ou en complément de ces observatoires lorsqu’une densification spatiale est nécessaire. Les domaines d’application de Sismob couvrent tous les objectifs de la sismologie d’observation, de l’étude de la structure interne de la Terre à celle des aléas sismique, volcanique, ou mouvements de terrain. La direction et la gestion de Sismob sont confiées par l’INSU à l’ISTerre/OSUG. Les données des expériences organisées avec les instruments de parc sont préparées, archivées et distribuées par le centre de données RESIF-SI, également hébergé par l’ISTerre/OSUG. Sismob est un outil d’observation sismologique important pour la communauté des sismologues, en particulier pour l’ISTerre/OSUG qui est très impliqué dans la sismologie observationnelle à toutes les échelles spatiales.
    La tâche de service proposée est la direction scientifique de Sismob. Il s’agit d’organiser le planning d’utilisation du matériel selon les demandes des utilisateurs, de prendre toute décision relative à la jouvence des matériels du parc en lien étroit avec l’équipe technique, d’assurer le lien entre les scientifiques utilisateurs et les services techniques en charge des instruments et bases de données, d’élaborer et de conduire une stratégie de développement du parc pour couvrir les nouveaux besoins.

       

Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG - 2016