Surveillance du manteau neigeux : l’OSUG publie des données en accès libre

Instrumentation au Col du Lac Blanc © Hérvé Bellot
La surveillance du manteau neigeux en montagne est essentielle dans de nombreux domaines tels que la prévention des risques naturels, l’étude de l’impact du réchauffement climatique ou encore l’évaluation de la ressource en eau. Une série de données issue de deux observatoires majeurs a été publiée et mise à disposition par des scientifiques du Centre d’études de la neige (CEN) / OSUG (CNRM– Météo France, CNRS) et de l’unité de recherche Erosion Torrentielle Neige et Avalanches (ETNA) / OSUG (Irstea Grenoble).

Le manteau neigeux de montagne joue un rôle crucial pour les ressources en eau, la production hydro-électrique, les écosystèmes de montagne et l’activité touristique. En outre, plusieurs risques naturels majeurs, tels que les avalanches ou les crues en montagne, sont directement gouvernés par l’état de la neige. Le manteau neigeux est également un indicateur du changement climatique. La présence de neige au sol influence le bilan d’énergétique de la surface terrestre, ce qui fait de la neige un acteur clé du fonctionnement du système climatique à grande échelle.

Des jeux de données uniques en accès libre

Les données publiées sont issues de deux sites d’observation reconnus par des labellisations nationales et internationales : le Col de Porte (1325 m) et le Col du Lac Blanc (2700m). Ces sites sont principalement exploités par le CEN / OSUG et par ETNA OSUG, en collaboration étroite avec de nombreux laboratoires et leurs données sont partagées et utilisées de longue date par la communauté scientifique.
Pour rendre l’usage de ces données encore plus aisé et contribuer ainsi à l’amélioration des connaissances et des outils scientifiques, elles ont été rassemblées et décrites précisément puis mises à disposition sur le centre de données de l’OSUG. Cette démarche d’ouverture maximale des données de recherche, en forte croissante, vise à tirer le meilleur parti de ces observations uniques, au bénéfice de l’ensemble de la communauté scientifique nationale et internationale.

Deux observatoires uniques en haute et moyenne montagne

Le Col de Porte et le Col du Lac Blanc font partie de l’Infrastructure de Recherche OZCAR, un des miroirs français de l’Infrastructure de Recherche européenne e-LTER. Ils sont tous deux labélisés comme sites CryoNet par la Veille Cryosphérique Mondiale de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM).

- L’observatoire du Col de Porte est actif depuis 1960 et permet de caractériser l’évolution climatique dont les observations constituent un indicateur utilisé par l’Observatoire National des Effets du Changement Climatique (ONERC). Il joue depuis l’origine un rôle majeur dans l’évaluation des modèles de neige ainsi que pour d’autres développements en physique de la neige (qu’il s’agisse de capteurs en test ou de réalisation d’expériences sur le terrain ou en chambre froide).

- Le site du Col du Lac Blanc (2700 m) est actif depuis 1990. Il combine des observations nivo-météorologiques, des mesures du transport de neige par le vent et de ses effets (facilitées par une canalisation naturelle Nord-Sud des vents liés à la topographie locale) : la rareté de telles observations en haute montagne confère à cet observatoire un caractère unique.

Vue d’ensemble du site du Col de Porte (vue vers le Nord et le sommet du Charmant Som) © CEN
Vue vers le Nord-Est du site du Col du Lac Blanc, montrant un pylône support d’instrumentation météorologique au sein du champ de neige affecté par les effets du transport de neige par le vent © CEN

Sources

57 years (1960–2017) of snow and meteorological observations from a mid-altitude mountain site (Col de Porte, France, 1325 m of altitude), Lejeune, Y., Dumont, M., Panel, J.-M., Lafaysse, M., Lapalus, P., Le Gac, E., Lesaffre, B., and Morin, S., Earth Syst. Sci. Data, 11, 71-88,
DOI : https://doi.org/10.5194/essd-11-71-2019, 2019.

A meteorological and blowing snow data set (2000–2016) from a high-elevation alpine site (Col du Lac Blanc, France, 2720 m a.s.l.), Guyomarc’h, G., Bellot, H., Vionnet, V., Naaim-Bouvet, F., Déliot, Y., Fontaine, F., Puglièse, P., Nishimura, K., Durand, Y., and Naaim, M., Earth Syst. Sci. Data, 11, 57-69
DOI : https://doi.org/10.5194/essd-11-57-2019, 2019.

Liens directs vers les données

- Col de Porte
- Col du Lac Blanc

Contacts scientifiques locaux

- Col de Porte : Marie Dumont, CEN / OSUG | marie.dumont meteo.fr
- Col du Lac Blanc :Florence Naaim, Irstea centre de Grenoble / OSUG | florence.naaim irstea.fr

Découvrez les données en temps réel de ces deux observatoires :

- Col de Porte : http://www.umr-cnrm.fr/cen/Nivose-CDP/nivose.htm
- Col du Lac Blanc : http://monitoring-stations.grenoble.cemagref.fr/Centrales_LB.php I http://www.umr-cnrm.fr/cen/huez/PageWebCLB.htm

Autres liens

- Indicateur ONERC Col de Porte : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/impacts-du-changement-climatique-montagne-et-glaciers#e3
- Page web du Col de Porte sur le site du CNRM : http://www.umr-cnrm.fr/spip.php?rubrique218
- Page web du Col du Lac Blanc sur le site du CNRM : http://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article492
- Page web du Col du Lac Blanc sur le site d’Irstea : https://www.irstea.fr/fr/observatoire-neige-et-vent-du-col-du-lac-blanc

La reprise des actualités du site est autorisée avec la mention "Source : Actualités de l’OSUG" et un lien pointant sur la page correspondante