Influence du refroidissement plio-pleistocène sur l’érosion himalayenne

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : ISTerre
Porteur du Projet : Pascale Huyghe

L’influence du refroidissement plio-pleistocène sur l’érosion himalayenne est un sujet très débattu dans la communauté scientifique. L’opportunité d’une campagne de forages profonds dans le Golfe du Bengale permettra d’étudier l’érosion himalayenne à partir de la caractérisation des matériaux érodés, en terme de granulométrie (marqueur de l’énergie de transport), minéralogie des argiles (marqueur de l’altération des silicates), thermochronologie (vitesses d’érosion) et géochimie (Nd et Hf) sur des cycles glaciaires/interglaciaires. La confrontation de ces différents marqueurs permettra d’élucider si le climat plio-pléistocène a ou non amplifié l’érosion himalayenne et d’en préciser les modalités, à savoir, s’il est associé à un déplacement des pics de précipitations au sein de la chaîne et/ou à des changements relatifs de l’importance des processus d’érosion fluviatile ou glaciaire.

Soutien attribué : 8 000 € en 2015

Bilan :

Bilan du projet