Emergence de la complexité moléculaire des objets du système solaire

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : IPAG
Porteur du Projet : François-Régis Orthous-Daunay

L’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble dispose d’un spectromètre de masse à transformée de Fourier LTQ-Orbitrap-XL. La très haute résolution en masse délivrée par cet instrument est l’outil de choix pour décrire le contenu moléculaire des matériaux d’intérêts planétologiques et astrochimiques. Nous avons besoin d’acquérir une source dite APPI, qui donnera accès aux molécules apolaires jusqu’alors indétectables avec la méthode d’ionisation disponible sur l’Orbitrap. Cela permettra de caractériser l’ensemble d’un échantillon, sans sélectivité chimique. Il sera alors possible d’obtenir une description complète des extraits météoritiques et de les comparer à des modèles de laboratoire pour identifier les mécanismes de croissance moléculaire.

Soutien attribué : 14 192 € en 2014

Bilan :

Bilan du projet