Source nanospray pour études des échantillons précieux sur Orbitrap

Laboratoire(s)/équipe(s) du LabEx OSUG impliqué(e.s) : IPAG
Porteur du Projet : Roland Thissen

L’IPAG propose une infrastructure de spectrométrie de masse à très haute résolution en masse. Cette infrastructure consiste en un laboratoire équipé pour la mise en oeuvre d’échantillons (balance de précision, hotte à flux laminaire, évaporateur, centrifugeuse ; …) et en un spectromètre de masse à Transformée de Fourier, le LTQ-Orbitrap-XL. Le LabEx finance une source dite « nanospray », visant à étendre la gamme d’application de l’instrument Orbitrap en permettant d’étudier des échantillons précieux en utilisant des quantités divisées par un facteur 100 par rapport à la source actuelle, l’électrospray. Ceci nous permettra d’aborder l’étude d’objets rares tels que les solubles présents dans les météorites, dans les « Interplanetary Dust Particles », ou même dans les météorites ultracarbonnées antarctiques. D’autres applications de cette source seront l’étude d’aérosols en solution, ou de la matière organique soluble produite par irradiation de glaces interstellaires.

Montant accordé : 17 000 €

Bilan :

Bilan du projet